top of page
Rechercher
  • Marie-Josée

Créer de la valeur par l’intégration du développement durable dans votre entreprise

Rédigé par Marie-Josée Roy, ing. M.Env de MJR développement durable pour Entrechefs PME

Marie-Josée Roy est fondatrice de MJR Développement durable qui a pour mission d’accompagner les entreprises en croissance à améliorer leur performance globale (profits, personnes, planète).Déjà, elle a aidé plus de 30 organisations à prendre avec succès le virage développement durable (B Corp, BNQ 21000, ODD) et plus de 45 PME manufacturières à réaliser des économies par la réduction de leurs impacts environnementaux. Marie-Josée forme annuellement, une centaine de gestionnaires et dirigeants dans le cadre du MBA à l'Université de Sherbrooke sur les enjeux de la responsabilité sociétale dans les entreprises.

 

Votre entreprise a des défis de :

· Recrutement et rétention du personnel?

· Chaîne d’approvisionnement?

· Transformation numérique?

· Santé et mieux-être?

· Lutte contre les changements climatiques?


Alors, cet article est pour vous! Nous allons voir comment intégrer le développement durable dans vos activités afin de créer de la valeur pour votre entreprise, vos employés et votre communauté.


« Les entreprises qui mettent la responsabilité sociale et le développement durable au centre de leur modèle d'affaires et de leurs considérations perdurent dans le temps et surpassent leur compétition. » Toby Heaps, président et chef de la direction de Corporate Knights

DD, RSE, ESG… comment s’y retrouver?

Avant de débuter, assurons nous d’avoir un vocabulaire commun afin de tous ramer dans le même sens. Le développement durable (DD) est : « Un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs » mais comment l’appliquer concrètement? (Rapport Bruntland, Nations Unies, 1987)

La Responsabilité sociétale de l’entreprise (RSE) permet d’intégrer le DD à ses activités. L’entreprise responsable « va donc chercher à avoir un impact positif sur la société, à respecter l’environnement tout en étant économiquement viable. Cet équilibre va se construire avec l’aide de ses parties prenantes, c’est-à-dire ses collaborateurs, ses clients, ses fournisseurs, ses actionnaires ou les acteurs du territoire » (Novethic). Nous allons aussi parler d’une démarche stratégique de développement durable étant donné que pour atteindre les résultats visés, nous allons nous coller à la planification stratégique de l’entreprise.


Votre partenaire financier ou vos clients s’intéressent aux ESG? Cet acronyme est habituellement utilisé pour parler de l’intégration des critères environnementaux (ex. : matières résiduelles, eau, énergie, gaz à effet de serre (GES)), sociaux (ex. : taux de roulement, formation, dons et bénévolat, SST) et de gouvernance (ex. : indépendance du conseil d’administration, transparence) aux critères financiers.


Évidemment, la démarche stratégique DD aura été réalisée au préalable afin de communiquer de façon cohérente et transparente. En effet, les parties prenantes s’attendent de plus en plus à collaborer avec une entreprise responsable, mais l’écoblanchiment (greenwashing) n’est plus accepté.



La valeur ajoutée pour votre entreprise

Réaliser une démarche stratégique de développement durable (DD) peut vous permettre de :

  • Améliorer votre performance globale (économique, sociale, environnementale et gouvernance);

  • Accéder à de nouveaux marchés, favoriser l’innovation et réduire les risques;

  • Renforcer les relations avec les parties prenantes (consommateurs, fournisseurs et sous-traitants, investisseurs, employés et communauté);

  • Améliorer vos façons de faire en se collant à la réalité et en bâtissant sur les forces de l’entreprise;

  • Mieux connaître votre entreprise (briser les silos, meilleure vue d’ensemble, analyse des données, préoccupations des parties prenantes, etc.);

  • Simplifier en intégrant les systèmes de gestion (qualité, santé et sécurité (SST), environnement, comptable, ERP, etc.)


Étant donné que le DD implique un changement dans nos façons de faire, il existe aussi des défis non négligeables :

  • Mobiliser TOUS les niveaux de l’entreprise;

  • Gestion du changement;

  • Utiliser le bon outil, au bon moment, de la bonne façon (adapter, simplifier);

  • Bâtir sur les forces et les succès;

  • Se coller à la réalité et à la culture (besoins, ressources, contraintes);

  • Mettre en place les actions;

  • Garder la motivation : suivi, mesures, corrections et amélioration continue.



Comment s’y prendre pour devenir une entreprise responsable?

Les principales étapes :

  1. Engagement de la direction;

  2. Réaliser un diagnostic ou bilan afin d’avoir un portrait d’où nous sommes par rapport à où nous voulons aller;

  3. Prioriser les actions et les enjeux selon notre planification stratégique;

  4. Définir un plan d’action concret;

  5. Implanter les actions choisies;

  6. Mesurer les résultats et corriger le tir s’il y a lieu;

  7. Amélioration continue.



La communication et la sensibilisation des employés à toutes les étapes sont cruciales afin d’en faire un projet porteur qui rallie l’ensemble des employés. À l’externe, vous pouvez communiquer vos engagements au début de la démarche et ensuite vos résultats ESG à chaque tour de roue d’amélioration continue donc habituellement chaque année.



Le lien avec vos préoccupations?

Comment une démarche stratégique de développement durable peut-elle vous aider concrètement à relever vos défis en lien avec la pénurie de main-d’œuvre, la chaîne d’approvisionnement, la transformation numérique, la santé et le mieux-être ainsi que la lutte contre les changements climatiques? Les 21 enjeux du développement durable de la norme BNQ21000 est une des façons de l’illustrer (voir ci-dessous).


Bien que les enjeux soient tous importants et interreliés, certains toucheront plus directement les employés (conditions de travail, développement des compétences, santé et sécurité au travail) alors que d’autres permettront de renforcer notre chaîne d’approvisionnement (politique d’achat, gestion des matières premières et résiduelles) ou de contribuer à la lutte contre les changements climatiques (gestion de l’énergie et des émissions de gaz à effet de serre). Dans tous les cas, en prenant le temps de faire un bilan initial et de remettre en question nos façons de faire, il sera possible de réduire les irritants, de simplifier les systèmes qui deviennent trop lourds, de réduire les gaspillages (temps, ressources (humaines, matérielles, financières)) et de réaliser des économies récurrentes.


Outils pour vous aider

Je vous invite à consulter notre boîte à outils où vous trouverez, entre autres, des articles et des formations selon la réalité de votre entreprise.

Êtes-vous prêts à vous démarquer comme entreprise responsable?

30 vues0 commentaire
bottom of page