Rechercher
  • Marie-Josée

Réduire vos coûts de façon durable!


L’année 2020 nous oblige à sortir de notre zone de confort et à voir les choses autrement. Que ce soit comme citoyen ou comme gestionnaire d’entreprise, pourquoi ne pas utiliser cet espace pour se réinventer? Lors de mes discussions avec mes collègues et mes clients, j’ai réalisé que peu d’entre eux avaient un portrait (bilan) des impacts environnementaux de leur entreprise. De nombreuses actions sont mises en place mais souvent de façon ponctuelle et sans vue d’ensemble. Sans planification, mesure et suivi, les résultats ne sont pas au rendez-vous. Je vous propose de prendre le temps de faire un bilan (car on ne peut améliorer ce qu’on ne mesure pas!) pour ensuite prioriser les actions qui seront à la fois plus responsables et payantes.

Citoyens responsables, entreprises responsables!

Étant donné qu’une entreprise est un ensemble de citoyens, il peut être intéressant de débuter par un terrain connu : nos activités personnelles. Lespagesvertes.ca propose une façon simple de réaliser un bilan tout en se sensibilisant aux différents aspects du développement durable et de l’écoresponsabilité. En répondant à une série de questions, vous aurez ensuite votre « Cote écoresponsable ». Une vingtaine de minutes seront suffisantes pour faire un tour d’horizon de vos pratique concernant :

  • Les achats locaux

  • Le compostage

  • Le recyclage

  • La réutilisation

  • Les actions communautaires

  • L’habitation écologique

  • Le végétalisme

  • Le biologique et sans OGM (organisme génétiquement modiufiué)

  • Les emballages

  • Les aspects socio-économiques


L’ensemble des questions vous permettra aussi d’identifier des pistes d’amélioration pour le futur. Amusez-vous à réaliser le bilan avec votre famille. C’est la première étape pour mobiliser son monde!

Réaliser un bilan pour réduire ses coûts d’exploitation

Maintenant que vous êtes un citoyen sensibilisé et engagé, comment amener cette prise de conscience dans votre vie professionnelle? En ce qui concerne les entreprises, de nombreux outils existent pour réaliser un bilan. Cependant, la première étape consiste à bien connaître votre entreprise et à avoir une vue d’ensemble. La figure ci-dessous permet de visualiser ce qui entre et ce qui sort de notre entreprise.

Source : Maes Alain, « Le management des impacts des activités, processus et projets (SME, SMS…) », dans : Le management intégrateur. Fondements, méthodes et applications, sous la direction de Maes Alain. Louvain-la-Neuve, De Boeck Supérieur, « Méthodes & Recherches », 2012, p. 83-99. URL : https://www.cairn.info/le-management-integrateur--9782804166717-page-83.htm

À ce point-ci, il n’est pas nécessaire d’être très précis car l’objectif est de réaliser un bilan sommaire environnemental. Le tableau ci-dessous peut être un bon point de départ pour vous aider.

Tableau à adapter selon votre type d’entreprise :


Que vous soyez une industrie, un centre sportif, un restaurant ou une entreprise de services, vous avez tout intérêt à faire ressortir vos coûts environnementaux. En combinant les indicateurs environnementaux et économiques, il sera plus facile de voir les retombées positives de vos projets (économies récurrentes et réduction de l’impact négatif sur l’environnement).

En effet, selon l’ONU :

Il est nécessaire de mieux comprendre les impacts environnementaux et sociaux des produits et des services, tant au niveau des cycles de vie des produits que de la façon dont ceux-ci sont influencés par notre style de vie. Une première étape fondamentale consiste à identifier les « points clés » de la chaîne de valeur qui, modifiés, ont le plus de chance d’améliorer l’impact environnemental et social du système dans son ensemble

Quelques exemples inspirants

Un des plus beaux exemples est l’entreprise Interface. Le fondateur, Ray Anderson, a comprit dans les années 1990 qu’il était urgent de donner un nouveau cap à son entreprise. Il a bousculé les fondements même de l’industrie de la fabrication de tapis, (grande consommatrice de pétrole) en déclarant qu’Interface deviendrait la première entreprise écologiquement durable – et, un jour, écopositive – au monde d’ici 2020.

Résultats? Mission accomplie tel que le démontre dans leur 25e rapport développement durable (anglais seulement) et Leurs indicateurs de durabilité pour 2018

Et les économies? Évidemment, il est ici question d’une multinationale de 3 500 employés dont le chiffre d’affaire a atteint 1 milliard de dollars en 2014 (Le Figaro). Selon Geanne Van Arkel, directrice du développement durable chez Interface (Ciurcu-R 2017): « Ces actions nous ont permis de réaliser 450 M $ d’économie. Il n’a pas été facile de le faire et c’est un défi permanent que de convaincre l’ensemble des acteurs avec lesquels nous travaillons du bon sens économique de nos actions ».

Plus près de chez nous, le Fonds Ecoleader présente plusieurs cas à succès d’entreprises québécoises qui ont réalisé des économies en adoptant une approche écoresponsable. Par exemples :

  • La microbrasserie l’Hermite : L’entreprise gère une usine de bière artisanale où plus de 100 recettes ont été créées, en plus d’un resto-pub équipé de 16 lignes de fut. Au cours des trois dernières années, la microbrasserie l’Hermite a réalisé tout un exploit : réduire de 90% la quantité de déchets produits dans son resto-pub!

  • Le Groupe Gibo : L’entreprise a séparé les rejets de mousse de polyuréthane du reste des matières résiduelles. Elle a choisi de retourner les rebuts de mousse chez le fournisseur qui les revalorise au lieu de les envoyer à l’enfouissement. Cela représente une économie de 12 000 $ par an et donne une deuxième vie à la matière.

  • L’échoppe des fromages : L’entreprise a utilisé le principe des 4RV (repenser, réduire, réutiliser, recycler et valoriser) pour mettre en place plusieurs initiatives permettant de mieux gérer ses matières résiduelles Ce changement a permis à l’entreprise de réduire ses coûts reliés aux matières résiduelles de plus de 75 % par année.


Et vous, quelle est votre bilan environnemental? Comment pourriez-vous réduire vos coûts de façon durable?

Toujours sceptique? Saviez vous que :

· Si la population mondiale atteint 9,6 milliards de personnes d’ici à 2050, l’équivalent de près de trois planètes pourrait être nécessaire pour fournir les ressources nécessaires pour maintenir les modes de vie actuels? · Chaque année, on estime qu’un tiers de tous les aliments produits, soit l’équivalent de 1,3 milliard de tonnes finit par se décomposer dans les poubelles des consommateurs et des détaillants ou se détériore en raison de mauvaises pratiques de transport et de récolte?

Marie-Josée Roy, ing., M.Env.

Notre mission: aider les entreprises en croissance à améliorer leur performance globale en appliquant les principes de développement durable (économique, environnementale et sociale). https://www.mjrdeveloppementdurable.com/




17 vues

© 2019 par MJR, créé par IVC Communication